L'ennemi

Publié le par Juliette

combat_foulque.jpg

 

« Que de respect pour ses ennemis chez un homme noble! — et un tel respect est déjà un pont conduisant à l'amour... Il exige même son ennemi à lui, comme sa distinction, il ne tolère nul autre ennemi que celui chez qui il n'y a rien à mépriser et énormément à honorer ! Que l'on se figure au contraire « l'ennemi » tel que le conçoit l'homme du ressentiment — et c'est là précisément son action, sa création : il a conçu « l'ennemi méchant »,  «le méchant», et ce à titre de concept fondamental à partir duquel, désormais, il construit mentalement encore un « bon » à titre de produit dérivé et de contrepartie — lui-même !... »

 

 

Friedrich Nietzsche, Éléments pour la généalogie de la morale, Zur Genealogie der Moral, 1887. 


Publié dans Homme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article